Réflexion au SAVS sur la citoyenneté

 

Le SAVS (Service d'Accompagnement à la Vie Sociale) de l’Apaei des Pays d’Auge et de Falaise a toujours veillé à développer son action partenariale avec d’autres services et associations pour favoriser une dynamique d’évolution constante avec une grande ouverture sur l’extérieur.

 

C’est dans cet état d’esprit que depuis 2010 différents SAVS et SAMSAH de la région normande se sont mobilisés pour organiser des échanges afin de faire reconnaître leur identité et promouvoir leur activité.

Ce réseau constitué en association depuis le mois de novembre 2015, avec une trentaine de services adhérents situés sur les 5 départements normands, se donne pour mission de :

  • Permettre aux adhérents du réseau d’échanger sur leurs pratiques, d’engager des réflexions sur des préoccupations partagées, tant au niveau des cadres que des professionnels de terrain.
  1. En organisant des temps d’échanges pour les cadres et les professionnels de terrain des services adhérents
  2. En proposant ces temps d’échanges à toutes les personnes non adhérentes intéressées par les sujets abordés
  3. En engageant et soutenant des réflexions sur les pratiques professionnelles ou sur des thématiques spécifiques
  • Communiquer sur les missions des services d’accompagnement et du déploiement de ces services sur le territoire normand.
  • Faire remonter les besoins des usagers pour une meilleure adaptation des réponses apportées.
  • Etre repéré en tant que réseau par les pouvoirs publics, contribuer à éclairer leurs réflexions et être force de propositions
  • Porter des dynamiques locales de coordination des interventions et partager les informations relatives aux projets se développant en Normandie

 

Sous l’égide de ce réseau qui interviendra au cours de la semaine du 13 au 17 novembre 2017 organisée chaque année par l’ADAPT sur la question de l’emploi des personnes en situation de handicap, le SAVS réfléchit actuellement à la question du bien vivre en dehors de l’insertion professionnelle. En effet beaucoup de personnes accompagnées ne peuvent pas intégrer le monde de l’emploi, y compris dans le cadre du milieu protégé, en raison du manque de places mais aussi parfois, en raison de freins et de blocages qu’il est nécessaire de travailler avant d’entamer ce parcours.

Nous avons fait le constat en 2016 que seules 32 personnes étaient en situation de travail. Il nous semble nécessaire de donner un sens aux actions que nous menons pour favoriser le bien vivre et l’épanouissement personnel en dehors de l’emploi.

 

Notre réflexion se propose donc de répondre à la question suivante : « Comment donner un sentiment d’appartenance sociale et de citoyenneté aux personnes en situation de handicap privées d’emploi ? »

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© APAEI DES PAYS D'AUGE ET DE FALAISE |Mentions Légales |Accès Réservé